• La fabrique des imposteurs

    n

     

    8 min ·
     
     
    L’image contient peut-être : une personne ou plus, guitare et texte
     
    12 h ·
     

    L'imposteur est aujourd'hui dans nos sociétés comme un poisson dans l'eau : faire prévaloir la forme sur le fond, valoriser les moyens plutôt que les fins, se fier à l'apparence et à la réputation plutôt qu'au travail et à la probité. L'imposteur vit à crédit, au crédit de l'Autre.
    Vidéo: Conférence de Roland GORI, professeur de Psychopathologie clinique à l'Université d'Aix Marseille, psychanalyste membre d'Espace analytique.

     

    Qu'importe le succés que l'on lui prête dans la société, cela ne sera jamais mon président.... Je ne reconnais pas ses élections ni celles postérieures ni celles qui suivront.Votes blancs et nuls, abstention : les résultats du second tour s’ils étaient pris en compte
    Les quatre millions de bulletins blancs ou nuls et les 12 millions d’abstentionnistes de ce second tour dessinent des résultats très différents lorsqu’on les comptabilise.

     

     nVotes blancs et nuls, abstention : les résultats du second tour s’ils étaient pris en compte 

    Les quatre millions de bulletins blancs ou nuls et les 12 millions d’abstentionnistes de ce second tour dessinent des résultats très différents lorsqu’on les comptabilise.

    LE MONDE | 08.05.2017  Par Gary Dagorn

     

    Avec plus de quatre millions de votes blancs et nuls et une abstention plus forte que d’habitude pour un second tour de l’élection présidentielle (un record depuis 1969 et le duel Georges Pompidou-Alain Poher), 2017 a été marqué par une défiance record envers les deux candidats qui s’y sont qualifiés, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

    Ni l’un ni l’autre ne se sont prononcés officiellement sur la reconnaissance du vote blanc en tant que vote exprimé, pourtant proposée par six des onze candidats qualifiés pour le premier tour.

    Rappelons que le vote blanc n’est pas compté aujourd’hui comme un vote exprimé. Seuls les bulletins aux noms des candidats sont considérés comme un suffrage exprimé. La reconnaissance du vote blanc consisterait donc à comptabiliser ceux-ci dans le total des exprimés, « comme si » le vote blanc était un candidat à part entière, faisant de facto baisser les scores des autres candidats.

    LE MONDE | 08.05.2017 

    Votes blancs et nuls, abstention : les résultats du second tour s’ils étaient pris en compte LEMONDE.FR 
     1 h

    Didadidadou, ils me fatiguent ! 

    la photo de La France aux français.
    La France aux française

    À faire tourner au Max !

     "Le pouvoir n'est pas là où il se voit, montre ou cache, il est partout. Partout, donc, il faut résister à la manière de Diogène : voilà l'esprit libertaire." 
    (Michel Onfray)

    ""Si la machine gouvernementale veut faire de vous l'instrument de l'injustice, envers notre prochain, enfreignez la !" " 
    (Henri-David Thoreau)
     n
    nCelui qui ne bouge pas ne sent pas ses chaînes. Rosa Luxemburg

        NOTE: (1) Inspiré du livre de J.M.Piotte : " Les Grands Penseurs du monde occidental " . Chez FIDES 2005.




    Ajouter cette vidéo à mon blog

     
    e livre Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon s'est dit favorable à des discussions ouvertes avec le PCF sur les législatives, mais à certaines conditions.

    Ceux qui veulent nous rejoindre doivent admettre leurs erreurs et prendre acte qu'il est trop tard pour l'unité de la gauche.
    Nous ne braderons pas notre mouvement (aussi peu structuré soit il) contre des accords de partis fumeux et hasardeux.

     
     
     Dans un monde saturé de stimuli où la publicité, la consommation, la télévision, des technologies toujours plus nombreuses et invasives... nous invitent à vivre en mode "présent", comment penser l'avenir ? Comment cette urgence normalisée s'est imposée ? Quelle conséquence a-t-elle sur notre façon de vivre et d'être ensemble, sur notre environnement, sur notre planète ?

    Ce livre décrit un monde -notre monde- dans lequel se côtoient des millions d'électrons libres soumis à des milliers d'accélérateurs de particules. Chaque individu est ainsi contraint d'accélérer le pas et se conformer à ce rythme surhumain ou disparaître.

    Présentialisme : Idéologie qui s’impose grâce à la négation de toute durée, privilégiant l’amnésie et l’immédiateté à toute construction politique, sociale et culturelle durable. Globalisation et présentialisme débouchent sur un individu incapable de s’enraciner dans le temps et dans l’espace, inapte à contester le monde mirifique de la consommation, de la technologie et de la télévision.

    Présentialiste : Individu par excès alternant surtension et dépression; aspire à n’être que son propre reflet déformé par et pour le regard des autres, renonçant à être pour avoir, repu de trop plein et reclus dans un « trop seul ». Une humanité en solde au milieu d’une vie.com… L’homme du présent ne se plonge plus dans un passé riche d’avenir et a la prétention de se passer d’avenir.

    Sarkozysme : Partie émergée de l’iceberg présentialiste. Illustre jusqu’à la caricature ce culte du présent. Partout, tout le temps, ici, maintenant, le locataire de l’Elysée est présent… il est LE Présent. Cet hyper-président est avant tout l’omni-présent. Il est le principal ordonnateur d’un nouvel Etat… d’urgence.

    L'AUTEUR : Stephen Kerckhove est délégué général de l’association Agir pour l’Environnement. Activiste et militant écologiste, il mène des campagnes de mobilisation citoyenne ciblant les responsables politiques et décideurs économiques, alliant happening et lobbying plus institutionnel
     
     
     
     
     
     Le Président élu a offert un spectacle vulgaire aux milliers de personnes venues l'acclamer sur l'esplanade du Louvre.
     
    POLITIS.FR
     
     

    Few could have asked for a better start to a political career than France's new President Emmanuel Macron. The 39-year-old's first roles came under Francois Hollande as a member of his personal staff and later as a minister of economy, industry, and digital affairs under the government of Manuel Valls.

    Les Jours la photo de FamiShirtSponsorisé ·

    Vendu comme l’homme du « renouveau », Emmanuel Macron a profité de la peur du FN et de la faillite des partis traditionnels.

    Replay. Vendu comme l’homme du « renouveau »

      Un jour de Macron et je suis à saturation. On ne peut plus allumer un JT, toujours le même reportage en boucle. A Paris, les syndicats sont déjà dans la rue et les matraques volent plus haut que l'espoir. A même pas 24 h de l'élection, une première. Et premier geste, guidé comme un enfant par la main par Hollande, sur la tombe du soldat inconnu. Histoire de rallumer la flamme en ce 8 mai. On aura connu élection de mai plus réjouissante que celle ci- qui sent la momie le sarcophage et la pyramide. Avec juste en point d'orgue un dépôt de gerbe. Réjouissant, quand le premier et seul acte de sa première journée de président est de s'occuper plus d'un mort inconnu que de vivants multiples qui battent le pavé et qui trinquent. Victor Hugo, au secours!

     

     
     Président Emmanuel Macron

    Journée d'inauguration >>> https://www.teezily.com/14mai2017

    L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, bougies et tasse de café

    n

    acron élu : les raisons d’être en colère, de se réjouir et de s’engager



    Le Pen éliminée, c’est tant mieux. Le problème, c’est que la politique antisociale de Macron continuera à servir de marche-pied au FN. Heureusement, son gouvernement patchwork droite-gauche promet d’être fragile, donc vulnérable aux luttes sociales. A nous toutes et tous de lui faire barrage et de bâtir une alternative révolutionnaire.

    Emmanuel Macron sera donc président ! Le candidat du patronat l’a emporté sur la fasciste relookée Marine Le Pen.

    Pour les électrices et électeurs de gauche, c’est un maigre soulagement (Le Pen est éliminée), aussitôt supplanté par une franche frustration (Macron est élu).

    Pour celles et ceux qui ne croient pas que la politique institutionnelle puisse changer quoi que ce soit, comme à Alternative libertaire, cette élection ne fait que reconfigurer les modalités de la lutte.

    Les raisons d’être en colère

    Rappelons quelques traits du programme d’En marche :

    • Baisse des impôts pour les riches : mutation de l’impôt sur la fortune pour en exonérer « des milliers de foyers aujourd’hui soumis à l’ISF ».
    • Casse des services publics : avec la suppression de 120 000 postes de travail dans les hôpitaux, les écoles et l’ensemble des services publics, et de 70 000 à 75 000 dans les collectivités territoriales. Autant dire que la promesse de classes à 12 élèves dans le primaire est mensongère.
    • Casse du Code du travail : dans la ligne de la loi El Khomri, avec priorité aux accords d’entreprise sur les accords de branche et sur le Code du travail.
    • Casse de la protection sociale : avec la baisse des cotisations sociales, donc des prestations de l’assurance-maladie, chômage et vieillesse. L’amélioration de la protection des travailleuses et travailleurs indépendants est de la poudre aux yeux.
    • Pénalisation des chômeuses et des chômeurs : en réduisant leur possibilité de dire non à un employeur.
    • Pénalisation des travailleuses et des travailleurs : en supprimant la norme de 35 heures hebdomadaires pour les jeunes salarié.es.
    • Renforcement de la répression : avec l’embauche de 10.000 policiers et gendarmes supplémentaires.

    C’est contre toutes ces attaques annoncées qu’il va falloir résister.

    Les raisons de se réjouir

    Macron va poursuivre la politique néolibérale et de régression sociale de ses prédécesseurs. Mais contrairement, au bulldozer Sarkozy et à l’illusionniste Hollande, il cumule les handicaps :

    • sa base électorale est volatile, le candidat n’a fait que vendre une image jeuniste, du rêve et les formules creuses du « ni droite ni gauche ». Pour celles et ceux qui ont bu ses paroles avec des étoiles dans les yeux, le désenchantement va être brutal ;Etat du soit disant "bien élu" ? un bain d'eau froide !
      61 % des Français ne souhaitent pas que Macron ait une majorité à l'AN cad en fait la proportionnelle de la France réelle et non pas le Photoshop représenté au final !
      Macron président : le sondage Ipsos qui souligne les fragilités
      Selon l'institut Ipsos, 61 % des sondés ne souhaitent… LEPOINT.FR
       
    • sa base sociale est très réduite : mal vu dans les milieux de la bourgeoisie traditionnelle, méprisé dans les classes populaires, il n’aura pour lui que le Medef, les commerçants qui espèrent des baisses d’impôts, et la cohorte flashy des start-uppers, « créatifs » et autres assoiffés de business 2.0. C’est étroit, en réalité ;
    • il ne bénéficie pas de l’étiquette de gauche qui, trop souvent, intimide les mouvements sociaux et syndicaux. Dans les milieux militants, personne n’attend rien du promoteur des lois Macron et El Khomri. Il n’y aura donc pas d’état de grâce ;
    • il n’est pas sûr d’obtenir une majorité parlementaire aux législatives. Même s’il l’obtient, elle sera instable – constituée de transfuges et de néophytes peu fiables. Cela plombe sa prétention à « gouverner par ordonnances » puisqu’il faut, pour cela, l’assentiment du Parlement.

    Ce pouvoir sera donc fragile, et c’est une bonne nouvelle pour le mouvement social, syndical et, plus globalement, pour la « gauche de la rue » : toutes celles et ceux qui n’attendent pas grand-chose des urnes et pensent que l’on obtient davantage par la lutte. Nous ferons barrage à la politique d’En marche dans la rue, dans les entreprises et dans les quartiers.


    Tract en PDF

    Les raisons de s’engager

    Contre Macron, contre Le Pen, contre la droite, mais aussi contre la néosocial-démocratie que Mélenchon cherche à inventer, nous affirmons qu’on ne résoudra pas le chômage, la misère et la crise écologique sans remettre en cause le capitalisme, c’est-à-dire la propriété privée des moyens de production et d’échange qui nous interdit les vrais choix démocratiques.

    Notre ennemi n’est pas « le système », terme qui ne veut plus rien dire puisque, de Dupont-Aignan à Macron en passant par Le Pen et Fillon, tous les politiciens s’en disent les opposants. Notre ennemi a un nom, bien plus clair mais que, bizarrement, les politiciens évitent soigneusement : c’est le capitalisme. Et ce, qu’il soit « mondialisé » ou « patriote ».

    Nous lui opposons l’autogestion socialiste, le seul projet à même de changer la société et la vie.

     

     

     
     Invasion.Los.Angeles version fr partie 1 sur 2 , 
    Invasion.Los.Angeles version fr 2 partie

     



    PAS UNE MINUTE À PERDRE CONTRE MACRON. DÈS LE 8 MAI AGISSONS POUR NOS REVENDICATIONS
    Communiqué d'Info'Com-CGT après le 2e tour de l'élection présidentielle
    https://www.facebook.com/events/1707541932879952/ la photo de Info'Com-CGT.

    Ni Macron ni Le Pen. Peu importent les résultats retrouvons-nous toustes dans la rue ce soir pour faire barrage au nouveau ou à la nouvelle président.e. Le rassemblement est prévu pour 20h entre Belleville et Ménil. Restez attentif.ve.s au cas où il y aurait un changement de dernière minute. https://www.facebook.com/events/302156656882406/

    à voir : Usul "Les flics (tout le monde déteste la police ?)" :https://www.youtube.com/watch?v=R1jP4F-uLV8

    Documentaire ARTE "Une histoire de l'anarchisme"
    https://youtu.be/00YLniTsT8U

    #NiLePenNiMacron #NiBanquierNiRaciste #Paris #ViolencePolicière #1erMai#1erTourSocial #2emeToursocial #8mai #Violencespolicières #Saez #Saez1erMai

    Lien Youtube : https://youtu.be/iQ1qiwVU1z8
    Montage : Loïc Citation
    ___________
    Vidéo utilisée :
    - 1er Mai Paris : https://youtu.be/HC662IaMzis
    - Loi travail (15 septembre) : https://youtu.be/2Vz8N8jWPvM
    - Loi travail (14 Juin) : https://youtu.be/LOflU2krebo
    - Loi travail (26 Mai) : https://youtu.be/pHkJ0bnuVsc
    - Loi travail (1ère) : https://youtu.be/qNvdpPHzniY

     

    --> Le 8 Mai à 14h00 place de la République <--
    -->--> Pour un cortège de tête indivisible <--<--

     They live - l'indigné


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :