• This is our world

    n


    " A vouloir vivre avec son temps, on meurt avec son époque" - Henri Beyle dit stendale
     
     

     


    This is our world by Steve Cutts ]Samsung Mobile France Sponsorisé · L'écran Infinity du GalaxyS8 vous ouvre de nouvelles perspectives... Libérez votre smartphone. Plus d'informations  423 partages  Lien sponsorisé
     
    Celui qui ne bouge pas ne sent pas ses chaînes. Rosa Luxemburg
    "Celui qui ne bouge pas ne sent pas ses chaînes". Rosa Luxemburg 

     
    L’image contient peut-être : texte
     

     


    Afficher plus de réactio

    nYouTube sanctionne Logan Paul après sa vidéo

    La plateforme vidéo YouTube a sanctionné l'une de ses vedettes, l'Américain Logan Paul, après la publication de sa vidéo montrant un suicidé, l'écartant de deux projets et diminuant son exposition publicitaire. Le jeune homme de 22 ans avait déclenché une polémique début janvier pour avoir diffusé une vidéo tournée au Japon et mettant en scène des images d'un homme qui s'était suicidé par pendaison. Si ces mesures devraient avoir un impact sur les revenus que génère Logan Paul par le biais de YouTube, la polémique n'a en rien affecté le nombre de ses abonnés. En l'espace de 16 mois, sa chaîne était déjà passée de 150.000 à 15 millions d'abonnés, selon les données du site spécialisé SocialBlade, et en a encore gagné plus de 400.000 depuis la polémique, pour atteindre mercredi 15,7 millions. Selon plusieurs estimations, Logan Paul aurait gagné plus de dix millions de dollars en 2017.

    Dans des messages postés sur son compte Twitter, YouTube avait reconnu mardi que les internautes qui s'étaient dits frustrés face au "manque de communication" de la plateforme depuis la polémique avaient "raison de l'être". La filiale de Google avait également indiqué mardi qu'elle annoncerait prochainement des mesures "pour s'assurer qu'une vidéo comme celle-ci (ne serait) plus jamais mise en ligne" sur sa plateforme.

     

    Facebook ? Chronophage ?

    Bien sûr, nous nous y informons (selon nos affinités politiques), nous y croisons virtuellement de fort sympathiques "amis" que nous pourrons même parfois rencontrer en chair et en os, si, si. Mais à quel prix ? Facebook est gratuit et le restera, nous dit Zucki. c'te blague ! 
    Nous y faisons des rencontres, donc. Comme à un concert, une manif', ou un contre-sommet, en somme. 
    Sur les contre-sommets, des textes circulent au moins depuis Gênes, questionnant la pertinence de s'y rendre et il y a toujours quelqu'un pour dire : "oui, mais on y fait des rencontres, et ça, ça n'a pas de prix". Faire des rencontres, l'argument ultime, indépassable, après quoi tout est dit. Qui nous fait accepter de pénétrer l'antre de l'ennemi et même de s'y complaire ; d'y déverser trop souvent des propos que l'on ne se permettrait jamais de tenir de visu. Pas tout le monde, bien sûr, il ne s'agit pas de généraliser, quoique que... 
    La solitude nous est commune (comme le clame un ami). Les réseaux sociaux ne seraient-ils, en fin de compte, qu'un exutoire à notre incapacité à nous lier vraiment ?

    --
    "Faire défiler son fil Facebook en oubliant ce qu’on était venu y chercher, consulter son smartphone par automatisme pour vérifier qu’aucune notification n’est arrivée dans les deux dernières minutes… Notre comportement compulsif envers les technologies n’a rien d’innocent : ceux qui en conçoivent les interfaces ont été formés pour maîtriser l’art de nous y faire passer le plus de temps possible.
    [...] 
    Les technologies de l’information ont envahi nos vies et enrichissent tous les jours notre expérience du monde. Le problème, c’est qu’on est passé très vite d'une situation de rareté à une situation d’abondance de l’information, ce qui a fait de l’attention un objet de rareté… Notre attention est maintenant une source de compétition entre toutes les technologies que nous utilisons. L’objectif de tous ces sites, applications et services est qu’on n’en décolle pas les yeux, que l’on clique, encore et encore... Ils utilisent des techniques assez cheap pour obtenir notre attention, en titillant nos plus bas instincts, et cela nous maintient dans un état constant d’impulsivité. "
    https://usbeketrica.com/…/sur-son-lit-de-mort-personne-ne-s…

     

    Un petit livre pour faire vite fait le tour de la question. 
    http://editionscmde.org/livre/facebook
     
    À l’heure des réseaux sociaux virtuels, le site Facebook s’emploie à devenir indispensable pour régenter la vie de ses membres, lesquels sont de plus en plus nombreux. Ce site, construit sur les ruines de la sociabilité, masque pourtant une réalité plus sombre, entre prosélytisme forcené pour former...
    EDITIONSCMDE.ORG
     
     
    Ed Wood https://sortirdefacebook.wordpress.com/.../le-livre.../
     
    Le livre «J’aime pas facebook» du groupe…
    SORTIRDEFACEBOOK.WORDPRESS.COM
     
     
    J’aimeAfficher plus de réactions
    · Répondre · 1 h

    (L'image est de Pawel Kuczynski)

    L’image contient peut-être : plein air, eau et texte
     
     
     
    Commenter https://www.facebook.com/photo.php?fbid=504774879891108&set=a.127515784283688.1073741828.100010758015739&type=3&the
    ater 
     
    16 novembre 2017 Le paradoxe de notre époque16 novembre 2017 Le paradoxe de notre époqueThis is our world - Indigné révolté,This is our world - blog enkolo, This is our world Publié le 26/11/2017 à 17:42 par saltabank

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :