• Terrorisme, raison d'Etat

    n

    Emission du 23/05/2017

    Terrorisme, raison d'Etat  LIVRES. Dans quelques semaines, quelques mois peut-être, Rakka va « tomber ». L’organisation dite Etat islamique (EI) va être chassée de sa « capitale » syrienne. L’année 2017 verra ainsi le démantèlement des deux bases du « califat » d’Abou Bakr Al-Baghdadi : Mossoul en Irak, puis Rakka en Syrie. Si la chute de son califat proclamé en Syrie et Irak ne fait pas de doute, on voit une augmentation des opération de Daesch a l'extérieur? Signifie t'il qu'il est affaiblit ou au contraire plus fort? 

     

    Comment la «guerre contre la terreur», lancée par l'administration Bush après le 11-Septembre a amplifié la menace djihadiste pour se muer en conflit mondial. Ce premier volet retrace la genèse d'une «guerre» dont l'ennemi n'a jamais été défini, une zone aveugle qui a peut-être conduit les Etats-Unis et leurs alliés sur une voie sans retour, en les poussant à s'attaquer non seulement à Al-Qaida, mais aussi aux Etats accusés de soutenir l'organisation, et en premier lieu l'Afghanistan des talibans. Dans sa méconnaissance totale du Moyen-Orient, l'administration Bush a cru pouvoir reproduire les expériences menées avec succès en Allemagne et au Japon après la Seconde Guerre mondiale en 1945. 


     
    Terrorisme, raison d'Etat (1/2) - ARTE - YouTube

     

    La guerre contre le terrorisme est un non-sens sémantique comme stratégique. On ne combat pas des idées avec des bombes. Sinon, c'est comme « frapper une fiole de mercure avec un marteau », dit un expert, c'est-à-dire le meilleur moyen de répan­dre la menace au lieu de l'éradiquer. Plus de quinze ans après le 11 septembre 2001, nous en sommes toujours à payer les ­erreurs de l'administration George W. Bush, ce concept de « guerre » qui a fini par embraser la planète. On le sait : Daech est en grande partie né de l'enlisement américain en Afghanistan et en Irak. Par quel mécanisme ?

    Auteur de la remarquable série documentaire Capitalisme (Arte, 2014), Ilan Ziv a interrogé tout ce que les Etats-Unis comptent d'anciens responsables (FBI, CIA, NSA, conseillers de Bush) pour les faire raconter, façon William Karel, ce piège post-11 Septembre : riposte inappropriée, falsifications de preuves, utilisation de la torture, autant de fautes qui ont nourri la rancoeur au Moyen-Orient, alors que le terrorisme doit être traité « avec une longue cuillère », analyse Dominique de Villepin — comprendre : avec subtilité et profondeur. Une démonstration un peu diluée mais très ­rigoureuse des ravages de cette improvisation va-t-en-guerre. 

    GUERRE CONTRE LE TERRORISME / WAR ON TERROR ( BBC ) HD

     

    Terrorisme, raison d'Etat , après Daech, comment sauver...Terrorisme, raison d'Etat Créé le mardi 23 mai 2017

     Pour Tariq Ali : « La politique étrangère de l’Occident est responsable du djihadisme » Dans une tribune au « Monde », l’écrivain britannique estime que le rôle des pays occidentaux dans les conflits du Proche-Orient explique la multiplication des actes terroristes, comme à ManchesterLE MONDE | 27.05.2017TRIBUNE Le scénario est maintenant bien connu en Europe. Une atrocité terroriste est commise. Des innocents ont été visés. Des jeunes gens sont morts. Qu’il s’agisse du Bataclan ou d’une salle de concerts de Manchester, le type de réponse est le même. Des badges proclamant « I love Paris », « I love Manchester » inondent les réseaux sociaux.

     Les niveaux de sécurité sont à présent au maximum, essentiellement pour rassurer la population. Mais cela est souvent cynique. Après tout, Tony Blair n’a-t-il pas fait dépêcher des tanks à l’aéroport d’Heathrow simplement pour montrer que la menace que faisait peser l’Irak avec ses armes de destruction massive était bien réelle ? D’ici un mois (et encore…), la plupart des gens auront tout oublié.

    Réponse exemplaire

    Bien sûr, ce qui s’est passé à Manchester est épouvantable, atroce, impardonnable et tout ce que l’on voudra, mais il faut quand même se demander comment et pourquoi cette attaque a eu lieu et si cela est lié de quelque façon aux élections qui doivent se tenir en Grande-Bretagne. Comme à chaque fois, le nom d’un musulman déchaînera la droite, l’extrême droite et leurs réseaux de médias aux cris habituels de :« Exterminons les barbares ».NEWSUNITED KINGDOM 6 HOURS AGO Manchester sees rise in hate crimes after attack EuropeUnited Kingdom, Politics

    The number of hate crime incidents reported to police in Manchester has almost doubled since the suicide bomb attack at the Manchester Arena on May 22 that killed 22 people and injured dozens of others.

     n SPECIAL SERIESISIS ISIL: Target Russia Thousands of ISIL fighters are training in the mountains of Afghanistan, plotting an attack on the Kremlin.Source: Al Jazeera

    27 May 2017 11:30 GMT ISISAfghanistanRussiaWar & Conflict

     

    Al-Qaeda and the Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL, also known as ISIS) have always considered "the West" - and the United States in particular - the ultimate enemy.

    But following President Vladimir Putin's policy of military involvement in Syria, Russiamay have taken its place as ISIL's main target.

     Thousands of ISIL fighters from Syria, Iraq and elsewhere are regrouping in the virtually impregnable mountains ofAfghanistan, plotting revenge against the Kremlin.

    At the moment ISIL's rage is directed at Bashar al-Assad and Putin.They are the main enemies of ISIL because Russia has smashed ISIL in Syria and the same in Iraq. They will do anything to get their revenge on Russia.

    Ahmad Saeedi, Dawat University, Kabul

    AR & CONFLICT Enemy of Enemies: The Rise of ISIL Al Jazeera explores the origins and evolution of the world's most feared and powerful insurgent group - ISIL.

    26 Oct 2015 04:51 GMT | War & ConflictISILMiddle EastIraqSyria


    WATCH PART TWO:

     

     

    ISIL is the product of genocide in Syria. The Syrian civil war was ISIL's greatest gift and ISIL somewhat was President Assad’s greatest gift.

    Ali Khedery, special adviser to the Coalition Provisional Authority in Iraq

    With critical testimony from informed insiders and experts 

    READ THE INTERACTIVE ADAPTATION - Enemy of Enemies: the Rise of ISIL

    29/07/2016 L'histoire sans fin contre le terrorisme

    24/07/2016 Afghanistan, le prix de la vengeance , Globalia. JC RuffinTerrorisme, raison d'Etat

    globalia Le 20 décembre 2016 Les guerres cachées contre Daech , « FRONTIÈRES : LA GRANDE ILLUSION »globalia - citizen khane - L'Obs


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :