• Soral.

    n

     la photo de Yannis Youlountas.
     29 décembre 2016 · 
     

    Un Article de Yannis Youlountas sur Soral. Très bon.

     
    L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes
    Yannis Youlountas est avec Bertolt Brecht.
     6 avril 2015 · 
     

    Depuis les fous-furieux et collabos des années 30-40, rien n'a changé, malheureusement, sous le crâne des fachos et de leurs fans :

    LA FRUSTRATION ET LA PARANO TRACENT LE CHEMIN DE L'HORREUR

    Célèbre pilier de la fachosphère des années 2000-2010, Alain Soral est sans doute le spécimen le plus caricatural des profils de frustrés et de paranos qui produisent à longueur d'Histoire les dictateurs et tous ceux qui les suivent : théoriciens fumeux, humoristes nauséabonds, futurs SS, chefs de la milice ou chefs de convois.

    Quelles sont les principales frustrations et paranoïas de Soral ?

    Du très classique dans le détail. Il ne manque que l'artiste raté ou encore le chef de gare, c'est vraiment un classique du genre :
    1- un homo refoulé (ses débuts dans les milieux de la mode) ;
    2- un franc-maçon recalé (sa sœur Agnès raconte que ça l'a rendu fou de rage et très revenchard) ;
    3- un pseudo "goy" se croyant blacklisté partout par "les Juifs" (notamment durant sa période dans les médias mainstream, puis sa tentative dans le cinéma) ;
    4- un communiste stalinien rejeté par d'autres membres du PCF (imaginant les autres communistes, anarchistes et antifascistes financés par la CIA/NSA pour empêcher "le peuple" de se soulever) ;
    5- un sociologue raté, repoussé par l'une de ses idoles, Michel Clouscard (mise au point de Clouscard en 2007, dans l'Huma, un peu avant sa mort, alors que Soral avait préfacé en 1999 le livre "Néo-fascisme et idéologie du désir").

    Soral a donc fini :
    1- homophobe ;
    2- complotiste ;
    3- antisémite ;
    4- facho ;
    5- écrivailleur.

    Et pour réussir sur le web, comment fait-il ?

    Il propose tout simplement les mêmes tentations simplificatrices d'une réalité parfois difficile et complexe à comprendre et à transformer. Il s'adresse à la frustration partout où elle se trouve, notamment dans la jeunesse la plus en difficulté, dans les classes sociales les plus défavorisées et, plus récemment, chez les personnes d'origines maghrébines qui sont majoritairement en bas de l'échelle sociale. La misère et le désarroi ont toujours été les terrains de jeu préféré du fascisme. Puis, après avoir fixé l'attention sur des points de frustration, il récite et surjoue sa propre parano pour stimuler et attiser celle d'autrui. Au lieu d'inviter à lutter avec les armes de la raison et l'expérience de l'Histoire, il propose sa folie et celle de son camp ; folie qu'on connaît bien et qui — répétons-le — est pire que le mal.

    Dans la confusion actuelle, celle que produit le spectacle (Guy Debord, "La société du spectacle", 1967) et, en particulier, la novlangue (George Orwell, "1984", 1949), mais aussi toute la nébuleuse idéologique confusionniste et néofasciste qui ne cesse de monter en puissance face à trop peu de résistance, les conditions se rapprochent qui verront massivement la frustration, la haine et la parano des tyrans en puissance rencontrer celles de la population.

    Dès lors, il sera trop tard et tout ira très vite, comme l'Histoire l'a abondamment montré. D'autant plus que des soutiens inattendus et des collaborations improbables surgiront de partout. Surtout dans les premiers temps, avant que les masques tombent, au fil des actes, et que les compères finissent souvent par s'éliminer entre eux.

    Peu importe qui sera le vainqueur du concours de gourou parmi les fous-furieux et tous les apprentis-dictateurs. Peu importe le rôle hypothétique d'un Soral dans le nouvel aréopage. Ce qu'on sait, c'est qu'un frustré parmi d'autres rencontrera la toute-puissance tant désirée et cèdera à toutes ses paranoïas et celles de ses complices.

    Pour éviter d'en arriver là, il est donc vital de prendre au sérieux ce qui se passe actuellement sur le web et ailleurs, d'analyser la rencontre des frustrations et des paranoïas qui s'opère, de s'informer des collaborations qui ont déjà commencé sans la moindre indulgence, et, surtout, de développer un imaginaire social différent et nos propres propositions alternatives, aux antipodes du chemin de l'horreur sur lequel nous entrons.

    Y.Y.

    « Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester
    Les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder.
    Voilà ce qui aurait déjà pu changer le monde !

    Certes, les peuples en ont eu raison,
    Mais il ne faut pas chanter victoire trop tôt :
    Le ventre est encore fécond d'où a surgi la bête immonde. »

    Bertolt BRECHT, La Résistible Ascension d'Arturo Ui (épilogue), 1941

     

    n ULTRA-DROITE Par Enkolo dans Accueil le 

    LIRE AUSSI :

    » Les «Citoyens du Reich» inquiètent l'Allemagne

    Ultra-droite: Comment Logan Alexandre Nisin s’est autoradicalisé devant son… 20MINUTES.FR , Paris : les nervis de Civitas et du GUD attaquent des féministesLes "nationalistes autonomes"


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :