• place Tiananmen

    n

     

    L’image contient peut-être : texte
     

     

    n "Tous les animaux sont égauxmais il y a des animaux plus égaux que d'autres." Animal Farm de George Orwell

    "Tous les maux de notre vie sont dus à l'Hommenotre tyranDébarrassons-nous de l'Homme, et nôtre sera le produit de notre travail. C'est  presque du jour au lendemain que nous pourrions devenir libres et riches"

    Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d'autresLe temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un cyniquearrive encore à déchiffrer: «Tous les animaux sont égauxmais certains le sonplus que d'autres

    Dehors, les yeux des animaux allaient du cochon à l'homme et de l'hommeau cochon, et de nouveau du cochon à l'homme; mais déjà il était impossible de distinguer l'un de l'autre.On eut dit qu'en quelque façon la ferme s'était enrichie sans rendre les animaux plus riches hormis, assurément les cochons et les chiens. La bravoure ne suffit pas. La loyauté et l'obéissance passent avant.

    La Ferme des animaux (1945) de Eric Blair, dit George Orwell

     

     

      France Culture Sponsorisé ·Comment se fait-il qu'un auteur comme George Orwell, qui est un grand critique des sociétés totalitaires inspirées du nazisme et du régime soviétique, nous paraisse si contemporain et actuel ?

     
     
    Un symbole du capitalisme en Chine, en 2000Un symbole du capitalisme en Chine, en 2000 Crédits : Stephen Shaver - AFP

    Depuis 2015, la Chine compte plus de milliardaires que les États-Unis : 59

    n carte |Xi Jinping est le premier président de la République populaire de Chine à se rendre au forum économique mondial de Davos. Symbole d'une économie chinoise acquise à la mondialisation économique, ce déplacement s'inscrit dans le contexte d'une Chine capitaliste expliquée en cinq cartes.

    La Chine capitaliste en cinq cartes - France Culture

    Un intellectuel maoïste, Zhang Yunfan, jeune diplômé de la prestigieuse Université de Pékin,  a été placé en détention en Chine pour "trouble à l'ordre public", une mesure contestée par plusieurs centaines de sympathisants qui ont adressé une rare pétition aux successeurs du "Grand timonier".après avoir été interpellé le mois dernier alors qu'il animait une discussion consacrée à l'attitude des autorités envers les prises de parole "gauchistes" dans une université de Canton (sud), rapportent les auteurs de la pétition.

    Sans procès, Zhang Yunfan a été placé en détention pour six mois pour "organisation de rassemblement de nature à troubler l'ordre public", selon le texte, déjà signé mercredi par plus de 350 personnes, principalement des universitaires, des étudiants ou des journalistes.

    » LIRE AUSSI - Le président chinois Xi Jinping obtient un statut égal à celui de Mao

    Interrogée par l'AFP, la police de Canton à qui la pétition a été adressée a répondu qu'elle n'était pas autorisée à évoquer cette affaire.La personnalité de Mao Tsé-toung, fondateur en 1949 de la République populaire, reste intouchable en Chine malgré les millions de morts attribués au dictateur durant son règne, achevé par sa mort en 1976. Le Parti communiste chinois (PCC) a tranché en 1981 en faveur d'un bilan positif à 70% et négatif à 30%.

    Mais certains militants de gauche révèrent la mémoire du défunt président en accusant ses successeurs d'avoir abandonné le rêve de l'égalitarisme communiste, dans un pays où les écarts de richesse sont considérables.

    n De La Ferme des Animaux à aujourd'hui, en passant bien entendu par son célèbre roman 1984, le problème est de comprendre comment le pouvoir centralisé, extérieur et transcendant des anciens régimes totalitaires est devenu un "Little Brother", un pouvoir illimité de contrôle de tous par tous. En compagnie de Raphaël Enthoven.

     

    Big Brother 

    Big Brother Crédits : Sstrobeck23

     

     

    Tiananmen: 10.000 morts (archive britannique)

    Le 4 juin 1989, le monde entier découvre l’horreur du massacre de Tian'anmen. Le massacre de Tiananmen à Pékin a fait au moins 10.000 morts, selon une archive britannique qui vient d'être rendue publique et livre un récit cauchemardesque de l'écrasement des manifestations pour la démocratie par l'armée chinoise en 1989. 

    LIRE AUSSI - Chine : de Mao Tsé-toung à Xi Jinping, l'histoire mouvementée de la République populaire

    "Estimation minimale des morts civils 10.000", conclut alors l'ambassadeur de Grande-Bretagne, Alan Donald, dans un télégramme secret adressé à Londres. Ce document des Archives nationales britanniques, rendu public plus de 28 ans après les faits, a pu être consulté par l'AFP.

    L'estimation, donnée le 5 juin 1989, soit au lendemain du massacre, est presque dix fois plus élevée que les évaluations admises communément à l'époque et qui faisaient généralement état d'un bilan allant de plusieurs centaines à plus d'un millier de morts.Mais l'évaluation britannique est jugée crédible par le sinologue français Jean-Pierre Cabestan, qui rappelle que des documents déclassifiés ces dernières années aux Etats-Unis ont abouti au même ordre de grandeur. "Cela fait deux sources assez indépendantes qui disent la même chose".

     

     

     Après six semaines de manifestations menées par des étudiants, des intellectuels et des ouvriers chinois à Pékin pour demander des réformes démocratiques et politiques, l’armée intervient sur ordre du gouvernement et rase la place sur laquelle s'était tenu le rassemblement. Dans les rues avoisinantes, des centaines voire des milliers de personnes sont tuées. Les chiffres varient selon les sources. 25 ans après, une grande partie des Chinois ignorent tout de ces événements, conséquence d'une amnésie collective organisée par le gouvernement. Le régime craint plus que tous les débordements et préfère oublier cette répression brutale, inimaginable, qui a divisé jusque que dans les rangs du Parti.

    LIRE AUSSI - Tiananmen : le 4 juin est «un jour ordinaire» selon la Chine

    Le bilan avancé par l'ambassadeur de Grande-Bretagne "n'est pas tellement étonnant vu le monde qu'il y avait à Pékin, du nombre de gens mobilisés" contre le gouvernement chinois, souligne le sinologue de l'Université baptiste de Hong Kong, qui se trouvait dans la capitale chinoise dans les jours qui ont précédé la répression.

    Le rapport d'Alan Donald livre un témoignage terrifiant de la violence qui s'est déchaînée dans la nuit du 3 au 4 juin, lorsque l'armée est entrée dans Pékin pour mettre fin à sept semaines de manifestations sur la gigantesque place Tiananmen, coeur symbolique du pouvoir communiste.

    Pendant leur avance, "les blindés de transport de troupes de la 27e Armée ont ouvert le feu sur la foule (...) avant de lui rouler dessus", écrit l'ambassadeur, qui cite pour source une personne dont le nom est caché mais qui a obtenu ses informations d'un "ami proche, actuellement membre du Conseil d'Etat", le gouvernement chinois.

    Une fois que les militaires sont arrivés place Tiananmen "les étudiants ont cru comprendre qu'ils avaient une heure pour évacuer, mais après seulement cinq minutes, les blindés ont attaqué", rapporte Alan Donald. Les manifestants "ont été taillés en pièces".

    Le régime chinois, qui impose un tabou sur cette période, avait de son côté affirmé fin juin 1989 que la répression des "émeutes contre-révolutionnaires" avait fait 200 morts chez les civils et "plusieurs dizaines" du côté des forces de l'ordre.

     

     

    Tiananmen, 25 ans après : la Chine inébranlable ? (Partie 1) - #DébatF24

     

     

    Tiananmen, 25 ans après : la Chine inébranlable ? (Partie 2) - YouTube

    Intervenants

     

    LIRE AUSSI

    Tiananmen, la révolte qui a ébranlé la Chine 

    25 ans après Tiananmen | ARTE Info 

    六四 天安门(3小时纪录片)

    A lire aussi

    DESIR ET BESOIN D'INSURRECTIONSi tu vois le père NoelLes gouvernements sont les gardiens des richesArctique, la conquête  , le pouvoir est maudit, c'est pourquoi je suis anarchiste , Europe or Die , Les gangsters de la finance 

    26/12/2017 Les ressorts du système Poutine - citoyenactif, 26 décembre 2017 Erdogan, l'ivresse du pouvoir , george orwell - citoyen actif - 20minutes-blogsLa ferme des animaux – Animal Farm – by Georges Orwell : citoyen actif , Le but de la novlangue", écrit George Orwell dans son ... - citoyen actif

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :