• l'autorisation du glyphosate

    n

    Flores Magon
     2 h · 
     
     
    L’image contient peut-être : 1 personne, texte
     

    une décision qui tombe mal : Alors que la chancelier Merkel a toutes les peines du monde a former un gouvernement de coalition, le vote allemand pour l'autorisation du glyphosate sur décision du ministre de l'agriculture crée de gros remous

    Le glyphosate autorisé pour cinq ans de plus en Europe - Les Echos

    Le conservateur Christian Smith a apparament fait un choix personnel à l'encontre du ministre de l'environnement qui elle est sociaux démocrate. On voit cela dans le détails

    La chancelière l'affirme, elle ne savait pas qu'hier son ministre de l'agriculture allait voter pour le prolongement du glyphosate a Bruxelles. Aujourd'hui elle a évoqué une initiative individuelle du ministre

    "Même si sur ce point, je suis plus de l'avis du ministre de l'agriculture que de celui du ministre de l'environnement , ce comportement ne reflète pas la décision prise au sein du gouvernement"

    Et pourtant pas de sanction à l'horizon. Du coup, ce feu vert au Glyphosate risque de torpiller les décisions a venir sur une possible coalition entre conservateur et sociaux démocrate. La ministre SPD de l'environnement avait en effet demandé l'abstention a Bruxelles. Le ministre conservateur n'en démord pas :

    " En fonction des discutions qui se tiennent à Bruxelles, le ministre responsable doit être  en mesure de prendre des décisions en la matière."

    A Berlin, il se murmure que le oui de Christian Smith est une façon d'honoré la promesse de la chancelière aux agriculteur de l'été dernier. Ils pourront donc continuer a utiliser du glyphosate pour accroitre leurs récoltes. Mais cela pourrait empoisonner la relation Merkel-Macron. Paris ayant plusieurs fois appelé Berlin a s'aligner. Si Bruxelles a choisi de ré autoriser l'herbicide pour 5 ans, le président français a annoncé un autre calendrier

     

    " J'ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour qu'une interdiction du glyphosate soit interdite en France dés que des alternatives seront trouvées, et au plus tard dans 3 ans".  

    Le droit européen autorise en effet chacun des états membres à interdire unilatéralement l'emplois du glyphosate sur son territoire.

    «Nous avons trois ans pour atteindre cet objectif politique majeur pour la santé des Français et l'avenir d'une agriculture moins intensive en pesticide. Nous sommes confiants que nous pourrons alors convaincre nos partenaires européens car les débats récents ont montré que nous n'étions pas isolés en Europe», a-t-on indiqué.

    Le renouvellement, ce lundi, de la licence du glyphosate, herbicide très controversé de l'entreprise Monsanto, a suscité de nombreuses réactions en France.

    Edouard Philippe n'est pas favorable à une sortie unilatérale de la France du glyphosate d'ici trois ans, comme l'a pourtant annoncé le président Macron, a affirmé aujourd'hui le député LFI Eric Coquerel à la sortie d'un entretien avec le Premier ministre. «Ce que nous a annoncé le Premier ministre aujourd'hui, c'est que, contrairement à ce qu'a tweeté le président de la République, il n'y aura pas de sortie unilatérale de la France du glyphosate», a affirmé le responsable LFI, reçu à Matignon dans le cadre de la révision du mode de scrutin aux européennes.

    Le poids de l'industrie agroalimentaire dans le renouvellement du Glyphosate

    C’est le site Agro-media qui nous le dit : l’Allemagne est devenue une « superpuissance agroalimentaire ». Comprenez que si, pendant longtemps, elle est restée derrière la France en termes de production et de poids des exportations agroalimentaires, elle vient de détrôner cette dernière, la reléguant ainsi à la quatrième place du "top five" des pays exportateurs mondiaux, derrière les Etats-Unis et les Pays-Bas. C’est que, de manière plus générale, le secteur agroalimentaire français peine à retrouver la dynamique qu’il avait avant la crise de 2008. Et même si ce dernier reste le secteur industriel qui a le mieux résisté à la crise, le contexte actuel d’une persistance des tensions sur les marchés agricoles et alimentaires mondiaux, appelle à repenser les stratégies existantes. Focus dans cette revue de presse de la Mission Agrobiosciences.

    Le poids de l'industrie agrolalimentaire en Allemagne a du jouer sur la décision du ministre de l'industrie : . En 2012, l'industrie agroalimentaire allemande, qui emploie 555.000 personnes et forme la quatrième filière du pays derrière l'automobile, la machine-outil et la chimie, a enregistré un chiffre d'affaires de 169,3 milliards d'euros, en hausse de 3,6 %. Sur les neuf premiers mois de 2013, la croissance a atteint 3 %, selon le DBV

    L'Allemagne, superpuissance agroalimentaire. - Agro Media

     

    L'essor controversé de l'agroalimentaire allemand - Les Echos

    "La Grande Invasion" Documentaire sur les perturbateurs endocriniens / Bisphénol A etc...

    Le Roundup face à ses juges : citoyen actifperturbateurs endocriniens : citoyen actifLe Roundup face à ses juges - Enkolo


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :