• “Erdogan, l'ivresse du pouvoir”P

    n

     

    Je dis ça, je dis rien.

    L’image contient peut-être : 21 personnes , texte
     
     la publication de Yannis Youlountas.
     
    J’aime
     
    J’adore
     
    Haha
     
    Wouah
     
    Triste
     
    Grrr
     
     
     
    Terrorisme - Le Monde diplomatique Toute tentative de définition du terrorisme soulève invariablement des débats car elle pose la question de la violence légitime et du droit à la résistance d’une part, et de l’illégitimité de la violence étatique de l’autre. L’appellation « terroriste » utilisée par les États, les institutions ou les partis politiques est hautement péjorative, et toujours contestée par ceux qu’elle désigne ainsi comme (individus ou) groupes ennemis.
     
     

     

    Termes génériques : ConflitPolitique

     Jusqu'à quel point peut-on soutenir des régimes autoritaires ? Au nom de la sécurité, à quoi sommes-nous prêts à renoncer ? A l'occasion du Forum mondial de la démocratie de Strasbourg (du 16 au 21 novembre), Courrier international interroge l'état de la démocratie dans le monde

    La désapprobation des chancelleries européennes, les critiques feutrées de l'Occident à la suite des gigantesques purges dans l'armée, l'éducation, la justice, les médias, et le placement en détention de neuf membres du HDP... Recep Tayyip Erdogan n'en a cure. La tentative de putsch de juillet dernier, et l'instauration...

      
     
    Arte Thema - Turquie : entretien avec Samim Akgonul

     

     

    En attendant la soirée Thema sur Arte, consacrée mardi 22 novembre à “la Turquie et la tentation autoritaire”, nous vous proposons de voir ce portrait très documenté de Gilles Cayatte et Guillaume Perrier sur l'apprenti despote.
     
     
     
     
    Daniel Fleury

    Après l’attentat à la bombe de Kayseri d’aujourd’hui, suivi de l’attaque par les ultra-nationalistes de locaux du HDP, ces attaques ciblant le parti d’opposition, ses responsables, membres et soutiens s’étendent sur plusieurs villes en Turquie. 

    Après l’attentat, des groupes nationalistes se sont rassemblés devant l’immeuble dans lequel se trouvait les bureaux du HDP et ont attaqué les locaux.

    Notons que le Premier Ministre a mis très rapidement une “censure sur information” à propos de l’attentat.

    Le Vice-premier ministre Numan Kurtulmuş a déclaré à son tour : “Les signes pointent sur le PKK.” Il a précisé que le matériel utilisé pour l’attentat était similaires au précédent attentat de Besiktaş à Istanbul…Ces munitions ne se vendent pas dans des marchés ni centres commerciaux. Il s’avèrent qu’il s’agit des bombes faisant partie des inventaires des forces armées de différents pays. Derrière cela, il y a un soutien logistique, soutien de renseignements. Il y a planification politique.”

    Ce serait donc encore une fois, la belle Turquie, entourées d’ennemis qui veulent la détruire…

    Le Président Erdoğan, quant à lui, s’est exprimé dans un communiqué écrit lapidaire, “Nous allons lutter contre les organisations terroristes, avec notre Nation, dans l’esprit d’union nationale, tous ensemble et avec détermination.

    Le Premier Ministre Binali Yıldırım, en déplacement à Kahramanmaraş s’est exprimé également : “L’objectif du terrorisme est d’atteindre les valeurs morales. Nous ne ferons pas ce qu’ils veulent.”

    Le HDP a dénoncé l’attentat. “Nous avons dépassé depuis longtemps, la période où on doit se contenter des dénonciations. Nous devons tous prendre position face à la violence, ensemble, du coté de la paix, démocratie, justice et liberté.”

    Photos DHA

    Ce n’est bien sûr pas la première fois que cela arrive, nous en avions eu l’exemple en 2015. Mais il est important de faire la différence, puisque les éluEs, militants, dirigeants, soutiens sont déjà en grand nombre en prison, et que les “foules” ont montré leur pouvoir de nuisance et de mort lors de l’après putsch de juillet, et la façon dont elles étaient manipulables par le pouvoir AKP.

    Cette situation, pour le moment de saccages et destructions, peut dégénérer en lynchages, même si les dirigeants ultra-nationalistes pour l’instant ne poussent pas davantage les feux. Le gouvernement a lui, fait procéder à des arrestations… côté HDP.

    A Kırşehir, une opération policière a été effectuée simultanément sur les locaux du HDP et résidences et lieu de travail des membres et responsables du parti. 22 membres ont été arrêtés, des documents ont été emportés. Les médias pro-régime servent l’info comme d’habitude, en copier-coller du Anadolu Agency, la voix de son maître, comme ceci : “De nombreux documents concernant le PKK ont été trouvés lors des perquisitions” et en précisant “les responsables soupçonnés d’avoir organisé des réunions illégales ont été arrêtés.”

     

    Je meurs ou je tue…

    Cette vidéo fait le tour des réseaux sociaux et est reprise par les médias. Un homme fait son “dernier discours” sur la route, allant vers les locaux du HDP, quelque part, rejoindre le rassemblement.

    Voici une traduction fidèle des propos.

    – As-salam alaykum. Nous n’allons pas rester à la maison et prendre soin de notre confort. Après cette heure, qu’il arrive peu et prou ce qui doit arriver. En ce moment, je vais vers les locaux du HDP. Ce que Allah m’offre… Peut être que quelques connards, quelques pseudo humains de sang altéré (Kurdes, Alevis, Arméniens, Juifs… sans doute) me croiseront Inch Allah.

    (Voix off )
    – Inch Allah…

    – J’y vais, en prenant compte de cela. J’ai embrassé mes deux enfants. Si je meurs, que tout le monde pardonne mes ???(formulation traditionnelle) et si je tue, eh bien, il n’y a rien à faire. A l’heure qu’il est, que la Patrie soit bénie. Que la Patrie soit bénie. Que la Patrie soit bénie. Je ne trouve pas d’autres mots à dire à part cela. Je ne fais pas non plus de la provocation si Allah veut bien. A côté de moi, il y a Oguzhan Kartal, que j’aime comme un frère.

    (L’homme fait le loup avec ses doigts, le signe des nationalistes) 
    – C’est pour la mort. Il n’y a pas de soucis.

    – C’est à dire, nous allons le faire, il n’y a rien à faire. A partir de cette heure là, que personne ne me dise je suis membre du MHP, je suis “ülkücü” (appellation pour les ultra nationalistes, littéralement : idéaliste), je suis ceci, je suis cela. Que tout le monde reste confortablement. On n’est pas de ceux qui trainent leur cul dans des Mado, dans Özsüt (cafés). Nous aussi, il faut qu’on sache descendre dans les rues. Nous saurons nous aussi être un Kayseri [à la hauteur comme à Kayseri]. Avec la permission d’Allah, nous y allons. J’invite mes amis qui veulent venir, devant l’immeuble du HDP. Et je présente mes excuses à mon président de ‘foyer’ (les organisations locales du MHP). Je ne suis peut être pas lié à l’organisation, mais je suis sous leur ordre. En arrêtant cette vidéo, je voudrais finir mes paroles comme ceci : Je ne suis pas provocateur, je ne suis pas provocateur. Que vous soyez confié à Allah.

    Le HDP appelle à la prudence

    Le HDP a déclaré par un communiqué que les locaux du parti ont été attaqués dans plusieurs villes, telles que İstanbul, dans les quartiers Beykoz, Bayrampaşa, Eyüp, Beylikdüzü, Bağcılar, Üsküdar, Kartal, ainsi que Erzincan, Ankara, Çanakkale, Kocaeli Darıca…

     
    Les ultra-nationalistes attaquent un peu partout en Turquie, les locaux du HDP. Pour l'instant destructions, pillages, incendies. Infos, vidéos, photos...
    KEDISTAN.NET
     
     
    Le 27 octobre 2016, se déroulait à Paris une soirée d'informations et de soutien pour le Kurdistan. En voici une vidéo.
    KEDISTAN.NET
     
     
    Entretien“La dérive autoritaire qui arrive en Turquie peut advenir ici aussi”
     
    Arte Mardi 22 novembre 20:55 - 21:55 Erdogan, l'ivresse du pouvoir Documentaire
     
    TélévisionDémocratieTurquie
    Démocratie et sécurité. Les liaisons dangereuses | Courrier international
    "Erdogan, l'ivresse du pouvoir” Créé le dimanche 20 novembre 2016
    Victoire de TRUMP?

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :