• Égypte : l'impossible démocratie ?

    n

     
    L’image contient peut-être : 1 personne, debout et texte
     

      "Il ne faut pas désespérer des imbéciles :avec un peu d'entraînement, on peut en faire des militaires."Pierre Desproges

    Is Egypt's security approach failing in Sinai?

    A bomb-and-gun attack on a mosque in Egypt's Sinai region killed at least 305 people, including 27 children.

    25 Nov 2017 19:10 GMT Middle EastEgypt

     
     
    "Criminel et lâche". C'est ainsi que le président égyptien a décrit une attack contre une mosquée soufie vendredi.

    Abdel Fattah el-Sisi a promis de répondre avec ce qu'il a appelé "la force brutale".

    Au moins 305 personnes ont été tuées dans ce qui est considéré comme la pire attaque dans l'histoire moderne de l'Egypte.

    C'est arrivé dans la région nord du Sinaï. Hommes, femmes et enfants ont été abattus par des hommes armés alors qu'ils tentaient de fuir la mosquée al-Rawda dans la ville de Bir al-Abed.

    Depuis son arrivée au pouvoir, Sisi a promis de sévir contre les groupes armés, en particulier dans le Sinaï.

    Alors, pourquoi la Sinai Peninsula est-elle devenue un cauchemar sécuritaire pour le gouvernement de Sisi?

     

     

    Presenter: Hazem Sika

    Guests:

    Ahmed Badawi - Senior researcher at the Centre for Middle Eastern and North African Politics at the Free University of Berlin

    Timothy Kaldas - Non-resident fellow at Tahrir Institute for Middle East Politics

    Afzal Ashraf - Assistant professor at the Centre of Conflict, Security and Terrorism at Nottingham University

    Source: Al Jazeera News

    C’est dans un climat sécuritaire tendu que l'Égypte a marqué cette année le cinquième anniversaire de sa révolution qui avait conduit à la démission du président Hosni Moubarak le 11 février 2011. Depuis que l'armée a destitué en juillet 2013 le président Mohamed Morsi, l'Égypte est en proie à de nombreuses attaques djihadistes visant principalement les forces de sécurité. Le 19 janvier 2016, ARTE a diffusé "Les Pharaons de l'Égypte moderne", une série documentaire en trois épisodes de Jihan El-Tahri. Retrouvez dans notre dossier une interview exclusive de la réalisatrice qui répond aux questions de Christophe Ayad, chef du service international du quotidien "Le Monde", et une chronologie de l'après-Moubarak, avec un résumé des événements qui ont secoué l'Égypte entre 2011 et 2015.

    Égypte : l'impossible démocratie ? | ARTE Info

    L'Egypte est engagée dans un bras de fer entre le gouvernement toujours plus répressif avec les frêres musulmans et attaques régulières de l'Etat Islamique.L'escalade de la violence en Egypte. Hier le Sinaï a été l'une des journée les plus sanglante de son histoire avec une vague d'attentats. Depuis son allégeance à l’EI en novembre 2014, sous le nom de « Province du Sinaï », le groupe semble avoir accru ses capacités opérationnelles et accéléré sa convergence avec les branches actives en Syrie, en Irak ou en Libye.Les défis des Égyptiens . Egypte: exécution d'un islamiste de renomCOMPTE RENDU L’Etat islamique promet une guerre contre les « infidèles » en Egypte .  n L’attentat du Caire fait peser la menace d’une expansion de l’organisation djihadiste dans la capitale du pays.Hélène Sallon

     

    Is Egypt facing a crisis?A high ranking military officer has been assassinated in Egypt amid a worsening security and economic situation.23 Oct 2016 18:22 GMT EgyptMiddle East

     

    Since President Hosni Mubarak was forced to step down in 2011, Egypt has faced difficult times. A lire Les défis des Égyptiens

     

     

    Au moins 52 policiers tués en Egypte  dans le désert libyque, dans l'ouest de l'Egypte, au cours d'une opération contre une cache d'islamistes armés présumés, selon des sources au sein des services de sécurité.

     

    » LIRE AUSSI - Égypte : le grand sommeil des islamistes - NEWS/ISIS Egypt police suffer scores of casualties in ambush

    Plusieurs islamistes ont également été tués et les forces de sécurité continuent de fouiller cette zone désertique du pays, indique un communiqué du ministère de l'Intérieur.

     Les autorités égyptiennes accusent le groupe Hasm (organisation responsable de plusieurs attaques contre des magistrats et des policiers l'an dernier au Caire. )  d'être le bras armé des Frères musulmans, organisation qui a été interdite en 2013. La confrérie dément cette accusation.

     Branche locale de l’Etat islamique

    Depuis que l’armée a destitué en 2013 le président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, des groupes extrémistes ont multiplié les attentats visant les militaires et la police.

    Les autorités égyptiennes luttent principalement contre la branche locale de l’organisation Etat islamique (EI), qui multiplie les offensives dans le nord de la péninsule du Sinaï, dans l’est du pays. Des centaines de soldats et de policiers ont péri dans ces attaques.

    De son côté, Hasm a revendiqué depuis 2016 plusieurs attentats contre la police, des officiels et des juges, au Caire. Ces groupes n’ont jamais fait publiquement état d’une affiliation aux Frères musulmans. L’EI s’est, en outre, attribué plusieurs attentats meurtriers contre des églises coptes en décembre 2016 et avril 2017. Au total, plus d’une centaine de chrétiens musulmans ont été tués dans trois attaques au Caire, à Alexandrie et à Tanta, dans le nord.

    Il vient de subir l’un de ses pires revers dans sa « guerre contre le terrorisme ». 

    "Plus inquiétant encore, dans le Nord du Sinaï, plus de 6000 "terroristes" auraient été tués ces dernières années selon les autorités, alors que le groupe Wilayet Sina, affilié à l'Etat islamique pour le Sinaï, n'est crédité que d'un millier de combattants... Le nombre disproportionné de victimes, majoritairement civiles, ne peut que servir la propagande du groupe terroriste. Et lui permettre de recruter davantage de djihadistes. De combien d'exécutions extrajudiciaires, de disparitions forcées et de bavures les forces de sécurité égyptiennes se sont-elles rendues coupables dans cette région et au-delà?Et pour quels résultats?De 261 en 2013, le nombre d'attaques terroristes dans le nord du Sinaï est passé à 681 en 2016."

     

    nA Lire  29/07/2016 L'histoire sans fin contre le terrorisme : " Donald Trump, le « candidat des djihadistes » ?Selon le Monde passé les manifestations d’« indignation » de façade, des figures djihadistes n’ont pas caché une certaine satisfaction sitôt le résultat de la présidentielle américaine connu. Terrorisme, raison d'EtatAfghanistan, le prix de la vengeance

    n A lire aussi NigériaLa SomalieAfghanistan, le prix de la vengeance"La guerre de l'ombre au Sahara" Par Enkolo dans Accueil le  2015 12 01 23 00 Terrorisme, raison d'Etat Somalie  , 24 novembre 2017 L'Egypte d'Al Sissi

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :