• n

    "Dieu ne peut être ni bon, ni méchant, ni juste, ni injuste. Il ne peut rien vouloir, ni rien établir, car en réalité il n'est rien, et ne devient le tout que par crédulité religieuse."
    (Michel Bakounine)

    Soyez heureux pour la vie que vous avez et oubliez votre vain et présomptueux désir d'en avoir une seconde.

    Dawkins

     
    Photo de Flores Magon.

    Flores Magon a partagé sa photo.

    "Si Dieu existait réellement, il faudrait le faire disparaître."
    (Michel Bakounine)

    ous éprouvez des émotions ? Arrachez-vous bras et yeux !

    (Jésus parle) « Vous avez entendu qu’il a été dit : “Tu ne commettras pas d’adultère.” Eh bien, moi je vous déclare : tout homme qui regarde la femme d’un autre en la désirant a déjà commis l’adultère avec elle en lui-même. Si donc c’est à cause de ton œil droit que tu tombes dans le péché, arrache-le et jette-le loin de toi : il vaut mieux pour toi perdre une seule partie de ton corps que d’être jeté tout entier dans l’enfer. Si c’est à cause de ta main droite que tu tombes dans le péché, coupe-la et jette-la loin de toi : il vaut mieux pour toi perdre un seul membre de ton corps que d’aller tout entier en enfer. »

    Aucun texte alternatif disponible.
     

     
    Soldats d'Allah - Spécial investigation (extrait 1)
     

    Soldats d'Allah. Basé sur des faits réels, ils nous plongent dans des enquêtes de choc. Rediffusion Spécial Investigation en streaming. Les replay sont disponible dans tous les pays, vous allez regarder Spécial Investigation du 02/05/2016.
     

    Soldats d Allah : Special investigation [REPORTAGE 2016]
     
    Le plus surprenant dans se documentaire, en dehors que la prison forme les terrorisme, c'est que c'est une video qui a radicalisé Ousama, un des acteurs du documentaire mais une videos conspui de cathos évangélistes d'extrême droite qui l'aurait convaincu de se jetter dans les voie de l'islam radical
     

    Toute religion est une secte qui a réussi.


     
    Les Inconnus - Les sectes


    Ajouter cette vidéo à mon blog

     

    En 2011, la communauté française de Béatitudes comptait 150 prêtres, environ 400 religieuses et frères, et quelques milliers de fidèles. Enquête passionnante sur le mouvement, ses scandales et son fondateur, l'inquiétant frère Ephraïm.

    Les Beatitudes Une Secte Aux Portes Du Vatican - YouTube : 
    Les Béatitudes : une secte aux portes du Vatican Vendredi 06 20:30 - 21:25Documentaire Réalisé en 2012 par  Sophie Bonnet Fiche programme

     

    Autre exemples : la sicnetologie, la secte du temple solaire 
     
    Fondée dans les années 50, l'Eglise de Scientologie s'est développée au fil des années pour devenir l'une des sectes les plus secrètes et les plus puissantes des Etats-Unis. A travers les témoignages de huit anciens scientologues, dont le réalisateur et scénariste Paul Haggis, le documentaire permet de comprendre le fonctionnement de cette véritable machine à endoctrinement, qui parvient à isoler et à asservir ses sujets. Les récits de ces membres repentis montrent combien, dépourvus de leur libre-arbitre, ils étaient prêts à tout pour suivre à la lettre une doctrine imposée par David Miscavige, leader omnipotent de la secte...
     
    « On se disait qu'on faisait le bien. » Pour chacun des anciens scientologues, dont certains très haut placés, intervenant dans ce documentaire, c'est l'idée qui ressort de leurs années dans la secte, reconnue comme Eglise aux Etats-Unis
     
    Devenue un business juteux, l'Eglise ne recule devant rien pour conserver et étendre son contrôle. Dettes, chantage, maltraitances physiques, travaux dans des conditions parfois terrifiantes. des témoignages accableants.
     
    L enfance chez les Témoins de Jéhovah
     
    Quelle différence entre religion et secte ?
    Extrait de Sectes et religions On peut définir la religion comme un ensemble de croyances et de principes indiscutables, ainsi qu'un ensemble de pratiques liées à ces croyances et principes ; sachant qu'une religion peut être déiste ou non déiste, c'est-à-dire affirmant l'existence d'un ou plusieurs dieu(x).On peut voir parmi ces définitions que le lien entre secte et religion est très ambigu.
     
    els critères définissent les actions des sectes ?
    Ces critères officiels sont élaborés par plusieurs commissions d'enquêtes parlementaires, qui ont permis_d'établir une
    liste d'indices facilitant le repérage des dérives sectaires : la déstabilisation mentale, le caractère exorbitant des exigences financières, la rupture avec l'environnement d'origine, les atteintes à l'intégrité physique, l'embrigadement des enfants, le discours antisocial, les troubles à l'ordre public, l'importance des démêlés judiciaires, l'éventuel détournement des circuits économiques traditionnels, les tentatives d'infiltration des pouvoirs publics. 

    Les Sectes sous le masque religieux
    Les " Sectes sectaires " ont bien compris l'intérêt de cette ambiguïté des termes et l'utilité de se présenter comme des " religions ", y compris celles qui, au départ faisaient ouvertement profession d'athéisme. D'autant plus qu'elles espèrent ainsi obtenir certains avantages fiscaux ou juridiques réservés aux associations cultuelles. En se parant indûment d'un masque religieux, elles entendent donner d'elles-mêmes une image d'honorabilité et de respectabilité. Redoutant plus que tout que leur soit appliqué le vocable désormais si péjoratif de " secte ", elles veulent être appelées " religions ", " églises ", " nouveaux mouvements religieux ". Céder à cette demande serait une erreur grave qui contribuerait à entretenir la confusion, car il est clair qu'il existe des sectes qui ne sont pas des religions, des religions ou des nouveaux mouvements religieux qui ne sont pas des sectes, et que des vieilles religions peuvent devenir des sectes".

    Soldats d Allah Créé le dimanche 08 mai 2016 par L'indigné révolté, es Beatitudes Une Secte Aux Portes Du Vatican -Créé le vendredi 06 mai 2016 par l'Indigné révolté

     

    • M. Patates créer par citoyenactif le 12/05/2016

    nA voir aussin les documentaire sur le sujet

     
    Scientologie, sous emprise -
    La face cachée de la scientologie - Devoir d enquête du 21/10/15 - Sous titrage partiel.(60min.)
    Secrets d'actualité - Tom Cruise, l'autre visage
    Scientologie, sous emprise ( google) 
     
    les sectes les 3 Episodes

    Différence entre secte et religion
     
    Sectes et religions - Coordination des Groupes Anarchistes

    [DOC]critique de la religion.

    Biographie de Jacques Prévert, poète et scénariste auteur de "Parole ...

    atheisme.free.fr/Biographies/Prevert.htm

     
    Jacques Prévert - Eléments biographiques, oeuvres, liens, citations du poète et ... Prévert ne cesse de se moquer des convenances, du clergé et de la religion.

    votre commentaire
  • n

     Si c'est lui qui le dit...

     
    Photo de Fred Pernet.

    Selon le Monde : « Elles ont toutes signé ! La dizaine d’associations qui travaillent auprès des migrants à Paris signent ensemble lundi 9 mai une lettre au gouvernement demandant un plan d’urgence pour les réfugiés, avec réquisition de locaux d’Etat si nécessaire. Parmi elles, notamment, la Fondation Abbé Pierre, le Samu social de Paris ou encore l’Armée du salut ont apposé leur signature au document. »

     

     Convergence des luttes #jouretnuitdebout a ajouté 3 photos.

    Les copains et les copines ont besoin de renfort devant l'Assemblée Nationale ! Une action spontanée de rassemblement vient d'avoir lieu suite à l'annonce du gel des votes et à une convocation des ministres dans la soirée. Tout cela en vue d'un passage en force, au 49.3, de la loi travail ! Rejoignez nous tous à l'assemblée dès maintenant !

    Non au 49.3 ‪#‎LoiTravail‬

    Un des porte-paroles du mouvement altermondialiste basque Bizi!, Txetx Etcheverry, a été convoqué au commissariat de Bayonne ce matin à 10h. Son délit ? Une prise de parole anti-nucléaire devant la centrale de Fessenheim en Alsace, remontant au 20 juillet 2015 dans le cadre du Tour Alternatiba. « La liberté d’expression s’arrête-t-elle là où commence le nucléaire ? », interroge l'association. Un rassemblement est en cours devant le commissariat.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Via 

    Alternative Libertaire 24 La gratuité comme " nouvelle " forme de lutte !!! A s'inspirer largement !! Faire mal au portefeuille des puissants tout en rendant service aux usagers... Au moins les journaleux ne pourront pas dire que les pauvres usagers sont pris en " otages" !
     
    Tous unis contre le 49.3 ‪#‎NuitDebout‬ et les syndicats! PARTAGEZ! la publication de Sophie Tissier Intermittente.
     
     Nouvel article sur la Plateforme commune: "Soumission ou rébellion". Continuons le début! A lire Continuons le début! Soumission ou rébellion
    PLATEFORMECOMMUNE.ORG
     
    « On bloque tout ! », l’appel des syndicalistes contre la loi « travail » rassemble aujourd’hui plus de 1400 signataires dont 100 structures syndicales CGT, CNT, CNT-SO, FO, FSU, SUD-Solidaires… Nous continuons de dire que « la seule manière de gagner et de faire plier le gouvernement, c’est de bloquer l’économie » et que pour cela « il faut confirmer l’ancrage de la grève, préparer sa généralisation et sa reconduction partout où c’est possible dans les jours et semaines qui viennent ! »
    Le mois de mai doit être celui durant lequel le mouvement social prendra toute son ampleur : l’heure est à la convergence des luttes, à la grève interprofessionnelle « On bloque tout ! », l’appel des syndicalistes contre la loi « travail » rassemble aujourd’hui plus de 1400 signataires dont 100 structures syndicales CGT, CNT, CNT-SO, FO, FSU, SUD-Solidaires… Nous continuons de dire que « la seule manière de gagner et de faire plier le gouvernement, c’est de bloquer l’économie » et que pour cela « il faut confirmer l’ancrage de la grève, préparer sa généralisation et sa reconduction partout où c’est possible dans les jours et semaines qui viennent ! »

    Le mois de mai doit être celui durant lequel le mouvement social prendra toute son ampleur : l’heure est à la convergence des luttes, à la grève interprofessionnelle reconductible, partout où c’est possible.
    Le jeudi 19 mai, à la Bourse du travail de Paris (salle Grande Croizat) et ailleurs, soyons nombreuses et nombreux à participer au meeting de l’appel “On bloque tout ! ” à partir de 19h.

     

      Coordination des Luttes a partagé son évènement.Les prochaines manifs du mois de mai ici cartes des manifs du 10, du 12, du 16 sont prêtes et de nouvelles peuvent être crées!N'hésitez pas à nous envoyer vos infos manifs ( Ville, date, heure, adresse, lien vers votre page groupe ou manif)  http://lutt.es/lt/map/

     À lire sur lundimatin:

    --- Rennes, occupation de la Maison du Peuple - Demain s'ouvre au pied de biche ---

    "Tout cela, nous le savions déjà. Et pourtant. Quelque chose s’est découvert dans cette expérience qu’on avait pas encore lu dans les livres. La joie de déserter ensemble des règles et des habitudes édictées par d’autres. Et, dans la débâcle qui s’en est suivi – quoi faire ? comment le faire ? pourquoi le faire ? avec qui le faire ? etc. – la stupéfaction de pouvoir encore nous surprendre..."

     

    --- Quand la CGT renoue avec le sabotage---
    Couic, couic, allô, allô? Deux fils coupés, 9 heures de « dérangement

    "Mardi 3 mai à Brives-Charensac, deux fils de fibre optique ont été coupés par la commission exécutive du syndicat CGT énergie de Haute-Loire. Pendant 9 heures, les clients SFR et Bouygues ont été coupés du réseau, des banques ont dû fermer, les distributeurs de billets automatiques étaient hors service, l’usine sociale tournait localement au ralenti. Cet acte de sabotage qui s’inscrit dans une tradition aussi vieille que la machine et très souvent auréolée de gloire en France, a été revendiqué dans un communiqué..."

     

      Car "révolution" n'est pas un mot dans nos bouches ---

    "La lumière de la publicité obscurcit tout. C’est sa vocation. Mais il y a des moments où le caractère dilatoire du débat public atteint un point de comble. Tout se qui s’y dit ajoute à la confusion, jusqu’à ce que celle-ci soit totale ; il est temps alors de se reposer et de partir en week-end. Nous venons de vivre dix jours d’un tel paroxysme. Quatre jours de débat autour du casseur invisible, puis une semaine autour de la police et de ses méthodes. C’est, à tout prendre, la meilleure manière de ne pas parler de ce qui se passe en ce moment même, dans tant de villes du pays.

    Faut-il commencer par dire ce qui est, puis donner à voir les stratégies visant à le recouvrir, ou décrire d’abord le théâtre des opérations gouvernementales et seulement ensuite l’obscur objet de tant de manœuvres ? Pour une fois, on choisira la première méthode d’exposition."

    nNouvel appel à une grève générale et nationale jeudi prochain :

    Les perturbations :

    Pour le moment le détail et l'ampleur de la mobilisation ne sont pas connus. Plus d'informations seront ajoutées ici prochainement.

    La liste des manifestations est disponible sur le site Lutt.es. Elle sera complétée dans les prochains jours au fur et à mesure des annonces.

     

    Photo de No pasaran oi.
     
     
    Secteur d'activité ( voir la liste complète sur le site : Lieu :

    Grève générale et nationale le 12 mai 2016 Toutes les infos sur la Grève générale et nationale le 12 mai 2016 : perturbations et solutions.CESTLAGREVE.FR|PAR BERTRAND LAMBERT


    votre commentaire
  • n

    n

     

    hoto de Monia Jaafar.

    19 h ·
     
     
     
    Photo de Monia Jaafar.

    Bonjour canetons !

     

    Le retour a l'envoyeur en montrant a travers les mots souvent utilisés par ceux qui cherchent a décridibiliser les mouvements sociaux ( fafs, politiciens, médias, et flics) et alors que les violences policières et les victimes de celles ci s'accumulent, de faire un trai d'humour.

     

    APPEL À « NASSER » LA MANIFESTATION DE POLICIERS DU 18 MAI

    "Considérant que la police mène une guerre à la population visant à perpétuer un ordre que nous contestons et qu’elle ne se différencie d’une association de
    malfaiteurs que par l’étendue de son organisation, la légitimation structurelle de ses actes et l’impunité judiciaire qui en découle"

    Cette semaine, le syndicat de police Alliance —connu pour ses prises de positions parfois excessives— a annoncé vouloir organiser une manifestation sur la place de la République à Paris, le 18 mai. Victimes de la vindicte populaire et de la propagande médiatique quant à leurs soit-disant violences, les policiers s’en prennent désormais au gouvernement et semblent vouloir revendiquer leur autonomie politique. À peine annoncé, le mouvement connaît déjà une vive opposition, le collectif Urgence la police assassine appel à tenir la place sur les réseaux sociaux. Au moment de boucler le numéro de cette semaine, nous recevions cet autre appel à opérer la « technique du sandwich au poulet ». Nous le reproduisions ici. (Voir le PDF en fin d’article)

    Vu l’alinéa 13 du 14e article de la constitution déclarant que « nous souhaitons une vie libérée de toute police »
    Vu le traité 1312 attestant que tous les flics sont des bâtards
    Vu la loi du 1er mai 2016 établissant « pas de bâtard sur nos trottoirs »
    Vu le code de mon vélo
    Vu la loi n°98791961 modifiée relative à l’état d’insurrection 
    Vu l’arrêté n°24363738 sur le tabassage nocturne

    - Vu le communiqué de presque du groupuscule d’ultra-droite Alliance, transmis par télécopie le 04/05/2016, annonçant la tenue d’un rassemblement « Stop à la haine anti-flic » place de la République à Paris le 18 mai 2016 ;

    - Considérant que les « flics » susnommés, connus de nos services comme policiers, gendarmes, CRS et porcs en armures, constituent un corps armé, hiérarchisé, lui-même infiltré par des minorités ultra violentes et extrêmement mobiles ;

    - Considérant qu’ils se sont régulièrement rendus coupables de violences dans et en marge des manifestations ; tirs de flashball ayant suscité des éborgnements, usage de grenades ayant perforé les chairs, matraquage, gazage, séquestrations, enlèvements, homicides volontaires ayant entraîné la mort ;

    - Considérant l’existence de la BAC ;

    - Considérant qu’au quotidien la mouvance policière est responsable de la mort, en moyenne, de 15 personnes par an, de 7 à 77 ans, de fouilles au faciès, de discriminations sexistes et racistes, d’humiliations régulières, de passages à tabac et du maintien des frontières physiques et mentales ;

    - Considérant que la police mène une guerre à la population visant à perpétuer un ordre que nous contestons et qu’elle ne se différencie d’une association de malfaiteurs que par l’étendue de son organisation, la légitimation structurelle de ses actes et l’impunité judiciaire qui en découle ;

    - Considérant que tout le monde déteste la police ;

    - Considérant que chaque policièr.e exerce cette fonction en toute connaissance de cause et peut déserter ;

    - Considérant que la police est une organisation internationale ayant commis des méfaits similaires sur l’ensemble des territoires où elle sévit, de la Grèce à Bergson, du Maghreb à Ferguson.

    - Considérant que la police par sa seule existence entrave l’expression d’une vie réellement libérée ;

    - Considérant que, à juste titre, tout le monde déteste la police ;

    - Considérant les notes rouges de nos services de renseignements confirmant que le groupe organisé Alliance rassemble les éléments les plus radicaux et incontrôlables de la mouvance policière qui réclament le renforcement de l’arsenal dont ils disposent revendiquant ainsi la perpétuation du permis de tuer déjà en vigueur ;

    - Considérant que d’autres groupuscules d’ultra-droite - comme la Ligue de Défense Juive - appellent à rejoindre la manifestation ;

    - Considérant que la place de la République sollicitée pour ce rassemblement est actuellement occupée par le mouvement Nuit Debout et les diverses formes d’opposition à la loi Travail et son vieux monde ;

    - Considérant qu’il est con et sidérant d’autant considérer ;

    Vu la provocation

    Arrête :

    L’interdiction du rassemblement policier place de la République prévu le 18 mai 2016 à partir de 12 heures de l’après-midi

    La mise en nasse des éventuels individus récalcitrants par les Insurgées de la ville de Paris soit l’encerclement sans sommation desdits sujets selon la technique « du sandwich au poulet »

    Fait à Paris, le 7 mai 2016,

    Imperfecture du police by lundimatin

     

    Ni oubli, ni pardon pour Rémi Fraisse": La « nasse », ou l'importation du « kettling » -
    Ce dispositif de maintien de l’ordre est surtout connu sous le terme anglais de kettle (« bouilloire ») ou kettling, la technique étant particulièrement prisée par la police de Sa Majesté." Libération, 3 mai 2016  https://lundi.am/Kettling LUNDI.AM 
     
     

    On n’a pas fini de parler de kettling et de nasse, dans ce mouvement et plus tard. Et il le faut. Mais à la condition de sortir la réflexion de l’angoisse. « Ho mon dieu, on va se faire nasser, on va se faire… ». C’est joyeusement que le cortège parti prendre l’apéro chez Valls chantait « On est encerclés, on est encerclés, on est, on est, on est encerclés », et c’est joyeusement que ceux qui s’étaient échappés étaient revenu faire pression de l’autre côté, jusqu’à obtenir la levée du dispositif. Un jour comme le 1er mai c’est toute la manifestation qui a subi cette stratégie policière. Il faut que se diffuse la connaissance de celle-ci, et son refus. Il faut que l’intimité avec la police qui nous est imposée dans les manifestations à Paris soit prise pour ce qu’elle est, non pas comme une « provocation », non pas comme une volonté de déclencher des heurts, mais comme la mise en place, petit à petit, d’une nouvelle technique de maintien de l’ordre que toute personne encore déterminée à prendre la rue dans ce pays doit considérer comme insupportable.

     
     

    votre commentaire
  • n

    De 

    « élections. la preuve en directe ceux qui étaient venu nous faire la moral avec du "tout sauf sarkozy" ce retrouvent avec un gouvernement du même acabit , loi macron, loi el-khomrietc  
    Monsieur Macron a été lancé sur la scène politique par François Hollande. Son travail : se présenter à l’élection présidentielle pour ronger au premier tour l’électorat d’Alain Juppé, probable candidat de la droite et du centre. Avec l’aide d’une partie du patronat, grand et petit, propulsé par les médias, bien lancé par  propulsé par les médias. C'est juste un carrieriste avec un bon carnet de lobbistes et qui s'est servit du PS puis de sa déconfiture pour créer son parti en vu de la présidentielle

     

    François Polomé
    2 h · 
     

    La pucelle de Bercy
    Né en 1977 à Amiens, Emmanuel Macron est un héros de l'histoire de France, chef de guerre contre les pauvres et saint de l'Église capitaliste, surnommé depuis le 8 mai 2016 « la pucelle de Bercy ».
    Au début du XXIe siècle, ce jeune banquier, fils de médecins, affirme avoir reçu de la part des saints Pierre (Gattaz), Bernard (Arnaud) et Liliane (Bettencourt) la mission de délivrer la France du Code du travail. Il parvient à se faire embaucher par François II au ministère des Finances, à conduire victorieusement les troupes du MEDEF contre les hordes de mécréants syndicalistes et à renflouer abondamment les caisses de l'Eglise capitaliste. En revanche, contrairement à une autre pucelle, qui inversa le cours de la guerre de Cent ans, il ne contribua pas à inverser la courbe du chômage, mais c'est pas ce qu'on lui demandait.
    L'histoire n'est pas finie, mais Il sera probablement grillé un jour ou l'autre aussi...

     
    Photo de François Polomé.
    e mouvement politique lancé par Emmanuel Macron est domicilié à l'adresse du directeur de l'Institut Montaigne, cercle de réflexion réputé proche du patronat, a-t-on appris hier auprès du mouvement, confirmant une information de Mediapart.
     
    la vidéo de France Inter.La petite pépite du 16ème.France Inter 20 avril, 21:30 ·"Les gens pauvres pourraient faire des économies."Emmanuel Macron veut supprimer l'ISF, les habitants du 16ème arrondissement de Paris réagissent au micro de Guillaume Meurice - Si tu écoutes, j'annule tou
     


    L'adresse légale du mouvement "En marche" n'est pas déposée au nom du directeur de l'institut, Laurent Bigorgne, mais "au nom de son épouse, qui est une amie personnelle d'Emmanuel Macron", a précisé une porte-parole du mouvement. "C'est un engagement et un service rendu à titre privé. Il n'y a aucun soutien logistique, ni aucun lien entre l'Institut Montaigne et le mouvement En Marche", a-t-elle précisé. Le site internet du mouvement ne précisait pas en milieu d'après-midi l'adresse légale complète de "En Marche". Selon Mediapart, qui publie deux copies d'écran du site, le détail des mentions légales a été supprimé en cours de journée.

    Le ministre de l'Economie, qui a annoncé le lancement de son mouvement mercredi soir lors d'une rencontre citoyenne à Amiens, a indiqué que ce dernier était un "mouvement politique nouveau", ajoutant qu'il n'était "ni à droite ni à gauche". Le président du Medef Pierre Gattaz a fait part jeudi de son enthousiasme face à cette initiative. "Je trouve que c'est rafraîchissant, que ça permet de sortir de la politique politicienne", a-t-il déclaré.

    L'Institut Montaigne, créé en 2000 par Claude Bébéar, fondateur du groupe d'assurances Axa et figure du patronat français, est un "think tank" d'obédience libérale. Il regroupe des chefs d'entreprises, des hauts-fonctionnaires et des universitaires.

     

    Il court, il court, Emmanuel Macron... A tout juste 38 ans, le ministre de l'Economie rêve de dynamiter nos totems, des 35 heures au statut des fonctionnaires. Pour le moment, il n'en a pas les moyens. Mais demain ?

     

    Devant les caméras, Emmanuel Macron explique les raisons de la libéralisation du marché des autocars : 

     

     

    (Cliquez deux fois sur l'image pour visionner la vidéo)

    POSSÈDE-T-IL LES RÉSEAUX NÉCESSAIRES ? 

    Pas encore. Propulsé dans le prestigieux corps de l'Inspection des finances à sa sortie de l'ENA, Emmanuel Macron peut certes compter sur de nombreux relais dans l'appareil d'Etat. A commencer par Jean-Pierre Jouyet, l'actuel secrétaire général de l'Elysée. Ce haut fonctionnaire, ministre d'ouverture de Nicolas Sarkozy et ami de trente ans de François Hollande, est son second parrain en politique, après Jacques Attali. Et il lui ouvre pareillement son plantureux carnet d'adresses. 

    > Découvrez ici les réseaux, les soutiens et aussi les adversaires d'Emmanuel Macron. 

    Le ministre de l'Economie est aussi très à l'aise dans le monde patronal. Lors de l'introduction en Bourse de Showroomprive , fin octobre, tous les banquiers d'affaires de Paris - il les a côtoyés lors qu'il officiait chez Rothschild - sont venus lui claquer la bise à coups de «Comment vas-tu, Manu ?». Y compris Sébastien Proto, son camarade de l'ENA, qui conseille activement... Nicolas Sarkozy ! 

    Macron, qui a table ouverte chez Xavier Niel, fréquente également la fine fleur de la French Tech, du P-DG de Sigfox, Ludovic Le Moan , au patron de BlaBlaCar, Frédéric Mazzella . Il est proche des économistes Philippe Aghion, Elie Cohen et Gilbert Cette, dont il tente tant bien que mal d'appliquer les recommandations, et se fait alimenter en notes par Thierry Pech, de Terra Nova, et Laurent Bigorgne, de l'Institut Montaigne.

    2016 cette belle inconnue Par Enkolo dans Accueil le 


     Les petits secrets des grands patrons (2)
     

     

     La commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a "enrichi" le projet de réforme du Code du travail en apportant notamment "de nouvelles protections pour les salariés", s'est félicitée aujourd'hui Myriam El Khomri.Jeunes et salariés sont de nouveau appelés à manifester samedi pour exiger le retrait du projet de loi. "Il y a des évolutions qui ne remettent pas en cause l'épine dorsale de ce projet qui est d'avoir un Code du travail dans chaque entreprise, c'est ça qui nous fait combattre ce projet", a déclaré Philippe Martinez. "Sur le fond, rien n'a changé", a-t-il jugé

    A lire

    votre commentaire
  • n

     la vidéo de France Inter.
     
    uillaume Meurice est allé à l'Assemblée Nationale, "cet endroit où des gens qui n'ont jamais bossé vont légiférer sur le travail", pour savoir comment les parlementaires auraient envisagé la contestation sociale. 
    photo de Thibault Delferiere.
     Photo de Thibault Delferiere.
     

    LE BILLET DE FRANÇOIS MOREL
    Le billet de Francois Morel sur Renault

    Et là ? Il se dit quoi le gars qui appuie sur sa lacrymo ??? 
    - 1 - Oh oui oh oui... Hummm que c'est bon ?
    -2- Oh que j'aime ça, faire respecter l'ordre républicain !!
    - 3 - oh merde il y a un photographe je vais me faire gronder par le chef
    - 4 - Chouette il y a photographe je vais me faire féliciter par le chef
    - 5 - tiens connard de gauchiste terroriste, va pleurer ta mère boufon !
    - 6 - j'ai mal à l'index à force d'appuyer sur ce petit bouton... Nos conditions de travail sont déplorable, si ça continu je fais grève 
    - 7 - .........................(c'est à vous !!!)

     
    Photo de L'ornithorynque volant.
    L'ornithorynque volant

    Il ne faut pas tirer de conclusions hâtives à propos de cette photo, on ne connaît pas le contexte : si ça se trouve le mec pue très fort de la bouche et c'est juste du déo. Si ça se trouve...

    Sur le mur de Alberto Da Costa C'est Renaud qui a voulu embrasser un flic.

     A la manif parmi les casseurs. Témoignage.

     

    J’ai pensé à Renaud, Renaud le mec d’aujourd’hui tout attendri pour un flic qui pleure. Moi aussi j’ai vu un flic pleurer. Je vous raconterai. Et puis moi aussi j’ai pleuré mais je ne laisserai le mystère : j’ai pris du gaz plein la gueule, les yeux, la gorge. 3 fois ! Hé Renaud, arrête de chialer avec un flic. En tout cas pas quand il est en uniforme, pas quand il est aux ordres. Seulement lorsqu’il redevient homme. propos dans  l’article de   Serge Grossvakle 28/04/2016 avec un gout persistant de gaz dans la gorge.A la manif parmi les casseurs. Témoignage.
     

     Combien de crânes ouverts et autres blessures graves, d’hospitalisations comme de points de suture, de tirs de flashballs, d’insultes, de menaces, d’arrestations jusque devant les lycées, de gardes à vue et de procès, avant que nous ne cessions de tolérer cela ? Combien de Malik Oussekine, combien de Rémi Fraisse, finiront-ils par s’autoriser, combien d’Amine Bentounsi, de Zyed Benna, de Bouna Traoré et de violences policières quotidiennes dans les quartiers populaires surviendront encore, si nous ne mettons pas un terme à cette mécanique aussi sinistre qu’indigne ?

    Une telle violence exprime bel et bien l’infini mépris à l’égard de ces jeunes que François Hollande avait prétendu mettre au cœur de son mandat" Un pouvoir qui matraque la jeunesse est faible et méprisable LIBERATION.FR

     C'est un étudiant qui n'avait ni masque ni casque. Même moi, maintenant, je vais en manif avec un masque et un casque parce que je fais partie de l'équipe médicale. Des flash-ball, j'en entends fuser autour de ma tête. Cet étudiant, il était là comme nous tous, pour défendre ses droits, ses acquis sociaux. Depuis le début du mouvement, à Rennes, on a eu 250 blessés à cause d'une répression policière extrêmement violente et des usages des armes de la police qui sont complètem...Manif à Rennes. Hugo a porté secours à l’étudiant blessé à l’œil JACTIV.OUEST-FRANCE.FR/ACTUALITES/FRA

     
    la photo de Cécile Chiummo.Merci de m'accepter dans ce groupe. Je suis bouleversée, révoltée !!! Voici le résultat de la Manif d'aujourd'hui à Marseille : Hector l'ami de ma fille a reçu un flash ball de la police sur le Bld Baille !!! Les flics s'en prennent à des gamins de 15 ans !!! Il devait voir un médecin cet après-midi avec son père. Je vous tiendrai au courant. 
     

    Révoltes urbaines, au-delà des préjugés (La tentation de l'émeute + Les raisons de la colère) Quand les déshérités ou héritiers de la misère laissent exploser leur colère.

    la publication de Prenez le Pouvoir : Des violences et des provocations policières ont été signalées dans toute la France. Il s'agit d'une tentative de briser le mouvement contre la loi El-Khomri, en traitant les militants et les manifestants comme des délinquants. Les manifestations et les rassemblements de la classe ouvrière et de la jeunesse ne doivent pas se laisser intimider par cette répression et doivent s'organiser pour résister aux provocations de la police ou de tout autre agresseur !
    la photo de A.C.A.B :  la publication de Rebellyon .

     

    Le témoignage d'une infirmière en manif le 28 avril à Paris Manif de jeudi : « J’allais d’urgence en urgence » Aline *, jeune infirmière présente à la Nuit Debout, a vu de près les nombreux blessés de la manifestation du jeudi 28 avril. Une trentaine de personnes étaient mobilisées pour soigner les blessés … GAZETTEDEBOUT.ORG

     

     Nicolas Hernandez "Cela sera aussi rare, pour le signaler lorsqu'ils se mettront en grève. Les cas ou cela a été le cas, bizarrement l'état a très vite répondu a leurs attentes de peur de perdre sa force de controle et surveillance sur la population. Ces grèves ont surtout eu pour but de demander plus de moyens pour faire face aux " incivilités", c'est a dire des moyens sécuritaire plus importants, répressifs" à propos de la publication de Julien Salingue.
    4 h · 
     
     
    Photo de Julien Salingue.
    Julien SalingueS’abonner
    7 h · 
     

    J'hésite à y aller. La cause est noble, mais malheureusement le même jour il y a déjà la grande marche du Medef contre la pauvreté, le pique-nique Monsanto contre les OGM, et le meeting de Bolloré contre la Françafrique. Difficile de choisir...

    la vidéo de Nantes Révoltée."Que s'est-il passé le 28 avril à Nantes ?

     

     
    Photo de Info'Com-CGT.

    Après la répression policière de la manif du jeudi 28 avril, c’est au tour de la justice de réprimer le mouvement social. Lundi, dans la salle d’audience G dédié aux comparutions immédiates, on a eu le droit à un juge qui conseillait de lire Rebellyon, un procureur voulant un tout prix faire un exemple et un jeune pâtissier lanceur de cannettes qui n’entendait pas se taire.

    Suite des comparutions immédiates de la manifestation du 28 Avril.*

    Si vous vouliez avoir la lecture du tract des conseils en manifestation de la caisse de solidarité, c’était au TGI de Lyon qu’il fallait être ce lundi après midi. Ceci pourrait porter à plaisanterie si ce tract, retrouvé dans la poche du camarade qui comparaissait aujourd’hui, n’avait pas servi au tribunal pour l’accabler. Lui était reproché des jets de projectile sur policier n’ayant entraîné aucune ITT ainsi que la participation à un attroupement en étant détenteur d’une arme, en la matière d’une bouteille de verre. Le tract servant d’argument de préméditation pour le parquet.

    Il m’apparait donc important de rappeler quelques conseils. S’il est important de ne pas porter de vêtements qui permettent de vous identifier facilement, il peut être aussi intéressant de se changer en fin de manifestation. Second point, si vous êtes victime de violence policière, orientez-vous plutôt vers la caisse de solidarité qui pourra vous informer sur les procédures à réaliser et éventuellement vous aider à mettre en place une action judiciaire. Le 28 avril, ce camarade s’est jeté dans la gueule du loup et s’en sort avec 3 mois de prison avec sursis durant 5 ans et un conseil du juge "d’être prudent pendant les manifestations".*

    Si vous aviez été présent dans cette salle d’audience cette après midi, vous n’auriez pas eu seulement le plaisir de voir un juge se délecter des paroles de la caisse de solidarité, mais également d’admirer la machine judiciaire déroulant sa stratégie de stigmatisation du mode de vie marginal du camarade, n’hésitant pas à remettre en cause ses garanties de représentation (domicile, travail), alors que la semaine dernière il s’étonnait du niveau d’étude élevé d’un prévenu, issu d’un rang social élevé, qui comparaissait pour des faits presque similaires.

    Vous auriez pu également profiter du monologue du procureur sur le droit fondamental de manifester en démocratie et la mise danger de ce droit, légitime et pacifique, par "des casseurs qui portent le discrédit sur la manifestation : "Dans une démocratie, il faut être exemplaire avec ces agissements qui portent atteinte au droit de manifester. "Ce monologue comportait également une éloge à la technologie, le procureur remerciant la HD qui permet à la police de reconnaitre sans aucunes difficultés des individus sur les photos : "On a un luxe de preuve. Regardez ces images, il porte son foulard à la façon western, il est habité par la fierté."

    Ce dernier point est important. Le camarade a été interpellé en fin de cortège, sur la place Bellecour, alors qu’il allait de lui-même voir la police pour se plaindre d’avoir reçu une grenade de dispersion dans la jambe. Les photos prises durant le cortège par la police ont parlé assez vite pour qu’il se fasse interpeller au bout de quelques minutes.

    Caisse de Solidarité

    Récit de la comparution

    Tribunal de Grande instance de Lyon

    Salle G 18h15

    Président : Cerollemand 

    Procureur : Luchetta 

    Avocat de la défense : Galvin 

    Prévenu : M I.B

    M. B, pâtissier âgé de 22 ans, comparait pour la première fois devant un tribunal après 48 heures de garde à vue et 2 jours à la maison d’arrêt de Corbas. Les charges retenues contre lui sont « exercice de violences sans itt sur dépositaires de la force publique » et « participation à un attroupement avec armes, le visage dissimulé ».

    Le jeune homme reconnait les faits mais n’entend pas se taire. « J’ai des déclarations à faire » ose-t-il.

    Le pâtissier est une première fois repéré et filmé près de Garibaldi. Sur les photos prises par la police, il est facilement reconnaissable à son sweet à capuche vert et portant l’inscription « panama city ».

    À la fin de la manif, le cortège arrive place Bellecour, B se dirige alors vers des policiers pour se plaindre d’une grenade de dispersion qui lui a explosé dans les jambes. Malheureusement, les flics vérifient les photos et l’embarquent.

    « Ce qui m’a fait sourire dit le juge c’est qu vous étiez porteur d’un tract émanant de... Je crois qu’on peut appeler cela un "groupe" : Rebellyon.info qui donne un certain nombre de conseils ». Le juge fait référence au tract de conseil en manif que B avait dans la poche au moment de l’interpellation. Le juge l’a trouvé tellement « amusant » qu’il le lit à voix haute à toute la cour, avant de conclure « Il est dommage que vous n’ayez pas suivis ses conseils ».

    Si le prévenu reconnait avoir jeté deux canettes et un pot de confiture qui n’ont pas atteint leurs cibles, il tient à rappeler la violence émanant de la police. « J’ai vu une femme avec un gamin de 6 mois dans les bras se faire gazer par les policiers dans le métro ».

    Quant au procureur, apparemment il veut casser B, il va même jusqu’à dire que le prévenu lançait « une bouteille à la manière d’une grenade de la 2nde guerre mondiale ». Dans son délire, le proc’ est clair. Il veut faire un exemple et réclame 9 mois de prison dont 3 avec sursis.

    Bien défendu par maitre Galvin, B est déclaré coupable et condamné à trois mois de prison avec sursis.

      Proposer un complément d'info

    PUBLIEZ !

    Comment publier sur Rebellyon.info?

    Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre 

    Bon, cette fois, bonne nuit. émoticône smile

     
    Photo de Les répliques intellectuelles.
    Les répliques intellectuelles
    4 h · 

    La dernière proposition d'Éric Ciotti.

    Trois mois de sursis après s’être plaint aux policiers : récit d’une comparution immédiate suite à la manif du 28 avril Publié le 4 mai 2016

     la publication de Politis.fr.Expulsion du lycée Jean-Jaurès : « Le gouvernement a voulu afficher sa fermeté » POLITIS.FR
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique